Auriculothérapie

L'auriculothérapie est une technique d'acupuncture grâce à laquelle le thérapeute stimule des points situés dans le pavillon de l'oreille.

Ça marche comment ?

Par des stimulations au niveau du pavillon de l’oreille ou du lobe, parfois même derrière, à l’aide de mini-aiguilles, de graines ou de billes. Cette technique, dérivée de l’acupuncture, est fondée sur la stimulation de certain points réflexes. Chaque point correspond à la représentation d’une partie du corps au niveau cérébral.

Un peu d’histoire

L’auriculothérapie, ou acupuncture auriculaire, remonte, en Chine, en Perse et en Egypte à des temps très anciens : il en est fait mention dans des rouleaux de soie trouvés dans une sépulture vieille de plus de 2100 ans. Dans le plus ancien livre canonique sur la médecine, le HUANG DI NEIJING (403 – 221 avant J.-C.), cette discipline est mentionnée à plus de trente endroits. Dans l’Antiquité, les livres canoniques sur la Médecine Traditionnelle Chinoise ont apporté beaucoup d’informations sur les points d’auriculothérapie. Par exemple, dans le 28ème chapitre du LING SHU JUBING on trouve ceci : “Pour la surdité de l’oreille, traiter le “Diaphragme” (point situé en face du trou de l’oreille).

Au moyen âge

En Chine, on utilisait différentes techniques :
des piqûres avec des cailloux pointus au niveau du repli du haut de l’oreille (hélix) pour guérir les abcés.
– des incisures derrière l’oreille pour faire couler le sang et guérir les papules et verrues
un pincement énergique du rebord (pavillon) de l’oreille traitait les convulsions chez l’enfant.
– une violente secousse des oreilles soulageait, (disait-on), les céphalées.

Plus près de nous, le Docteur Valsava (anatomiste italien qui découvrit et baptisa la Trompe d’Eustache en 1717), cautérisait l’oreille pour soigner les maux de dents.
Dès lors, les médecins chinois ont considéré que le conduit auditif externe avait une action réflexogène : sa stimulation pouvait guérir des douleurs à distance.

RECONNAISSANCE DE L’AURICULOTHERAPIE

Après plus de 30 années d’expériences et de recherches scientifiques en Chine, l’auriculothérapie est devenue une branche de la Médecine Chinoise à part entière.

Les médecins chinois avaient observé depuis longtemps que l’oreille externe était en relation avec l’ensemble de nos organes et pouvait donc être utilisée pour traiter certaines pathologies.

Partant de l’abondant matériel fourni par les textes anciens et les recherches chinoises, le Docteur Paul Nogier dans les années 50, a émis l’hypothèse que la cartographie des points auriculaires correspondait à la forme d’un fœtus dans l’utérus, tête en bas. Un premier croquis, en 1956, a permis de préciser la localisation rudimentaire des points d’acupuncture.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le blog et entrez “auriculothérapie” dans la barre de recherche.

Les Bienfaits de l’Auriculothérapie

Marie Janneau pratique l’auriculothérapie depuis 2006

Ça marche comment ?

Par des stimulations au niveau du pavillon de l’oreille ou du lobe, parfois même derrière, à l’aide de mini-aiguilles ou de graines. Cette technique, dérivée de l’acupuncture, est fondée sur la stimulation de certain points réflexes. Chaque point correspond à la représentation d’une partie du corps au niveau cérébral.

L’auriculothérapie, ça soigne quoi ?

– les douleurs musculaires ou articulaires…
– l’allergie, l’asthme, les bronchites
– les troubles gastriques
– la boulimie
– la dépendance au tabac
– le stress, l’insomnie
– les nausées et bouffées de chaleur
– les séquelles d’interventions chirurgicales
– les douleurs post-chimiothérapie

Pour en arriver où ?

L’auriculothérapie apporte un soulagement parfois immédiat, toujours important. Elle s’avère particulièrement performante dans le traitement de la douleur. Grâce à son innervation très dense, l’oreille joue un rôle thermorégulateur sur l’ensemble des organes du corps.

L’action de l’auriculotherapie

L’auriculothérapie agit comme un sédatif efficace et a un rôle de régulation physique : son mode d’action est directement relié au système nerveux central.

Par la voie des méridiens d’acupuncture, le yin et le yang arrivent jusqu’à l’oreille, constituant ainsi un système de réunion de l’énergie de tous les méridiens du corps.

Le pavillon auriculaire a une telle innervation que la stimulation des points agit sur l’ensemble de l’organisme
. Tout trouble fonctionnel, et plus spécifiquement d’un organe, répond dans l’oreille par une sensibilité lors d’une stimulation mécanique : massage, pose des aiguilles ou de graines par l’auriculothérapeute.

Selon une communication orale recueillie à Shanghai, il existe prés de 300 points situés sur le pavillon de l’oreille. Sur les planches modernes, on relève 122 points. Les points, en auriculothérapie chinoise, sont fixes, permanents et détectables à tout moment.

Indications de l’auriculotherapie

Cette thérapie est recommandée pour les douleurs aiguës et chroniques (sciatiques, douleurs articulaires, tendinites…), le stress, l’insomnie, les troubles des règles ou de la ménopause, les affections de la sphère ORL, et les dépendances, en particulier le tabagisme.

Mais aussi pour la boulimie, la colite, la constipation, l’allergie, l’eczéma, la baisse de la libido, la conjonctivite ou les rages de dents.

L’auriculothérapie et les enfants

On peut traiter les enfants par des massages des oreilles pour les plus petits (accompagnés d’une très courte et douce séance de réflexologie plantaire), par la pose de graines dés l’âge de 5 ou 6 ans, puis, à l’adolescence, la pose de petits clous ou d’aiguilles.

L’auriculothérapie est très efficace (toujours accompagnée d’un massage du pied) pour des problèmes d’insomnie, d’agitation ou d’anxiété (fréquentes chez les prématurés), de constipation, de reflux gastro-œsophagien, d’eczéma ou de problèmes tels que les chalazions à répétition.

Envie d’en finir avec vos douleurs et problèmes ?

Pour des pathologies récentes, il est conseillé de faire trois séances. Mais pour les pathologies anciennes ou complexes, cinq sont plus adaptées. Pour une douleur aiguë, une séance par semaine multiplie les chances de guérison rapide. Pour les pathologies chroniques, une séance tous les dix jours est recommandée.

La douleur dans le cou remontait derrière l’oreille, prenait en bas de la nuque, avec des décharges quand je tournais la tête. Le neurologue avait dit : névralgie d’Arnold, et prescrit quelques comprimés bien costauds. Au lieu de prendre des médicaments, j’ai fait de l’auriculothérapie avec Marie, et dès la première fois, le résultat était là. Magique.

Luce,

Fort-de-France

Vous souhaitez prendre rendez-vous ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et prenez rendez-vous en consultant mon planning

RDV